browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Panne à Mt Isa

Posted by on 27/08/2014

C’est à 200 km de la frontière avec le Northern Territory et à 900 km de la Côte Est que notre 4×4 a décidé de ne plus rouler ! Il s’est arrêté en plein milieu de l’Outback mais heureusement à une centaine de kilomètres de la ville la plus proche. Nous n’avions pas de réseau sur notre téléphone pour appeler notre assurance, nous avons donc dû arrêter les voitures qui passaient jusqu’à tomber sur un couple d’australiens très gentils qui ont appelé la dépanneuse pour nous une fois arrivé en ville. Nous avons attendu environ 3 heures au bord de cette route pile à 100 km de Mount Isa la ville minière la plus proche et 100 km de Camooweal un tout petit village typique de l’Outback. Notre souhait le plus cher était donc d’être emmené directement au garage de Mount Isa mais le sort a trouvé plus drôle de nous ramener à Camooweal !

Panne au milieu de nulle part

Panne au milieu de nulle part

Nous étions un jeudi mais comme la journée était déjà bien avancée le garagiste nous dit qu’il regardera notre voiture le lendemain, heureusement notre assurance nous a payé la nuit à l’hôtel. Le vendredi matin le garagiste vient nous voir directement pour nous annoncer qu’il ne pourra rien faire et qu’il est obligé de nous transférer à Mount Isa. On rassemble vite nos affaires et on prend le camion avec lui pour faire les 200 km de route. Arrivés en début d’après midi le garagiste de Mount Isa nous apprend qu’il n’aura pas le temps de regarder notre véhicule avant le samedi matin voir le lundi. Nous rappelons donc notre assurance qui nous annonce que nous n’avons plus le droit à l’hôtel car notre voiture a été transférée. Le désespoir s’empare de nous et c’est en nous voyant presque les larmes aux yeux que la fille du patron, qui était aussi la secrétaire, nous propose d’installer nos tentes derrière le garage, dans le « jardin » du patron qui en fait était le lieu où ils laissaient les voitures quand ils ne pouvaient pas s’en occuper. Nous avons finalement dû attendre jusqu’au mercredi pour savoir ce que le 4×4 avait réellement et pour qu’on nous dise que nous devrons rester une semaine de plus ici !

12 jours d’arrêt à Mount Isa au total, pour ceux qui connaissent la ville nous n’avons pas besoin d’insister sur le fait que c’était long ! Mais nous avons pris nos habitudes : bien que nous ayons des toilettes au garage, pour la douche nous allions à l’office du tourisme, ensuite on faisait notre petit tour à K-Mart, on allait pic-niquer à côté de la bibliothèque, on allait boire un café pour passer le temps, puis après avoir fait quelques courses on rentrait à la « maison ». Nous avons rendu l’attente un peu plus « excitante » en instaurant un grand tournoi de Uno que nous n’avons hélas pas pu terminer. Nous avons aussi ponctuer nos soirées par des passages au casino où nous avons joué centime par centime dans l’espoir de devenir riche mais en vain.

Quand la voiture fût réparée inutile de vous dire que nous nous sommes empressés de partir mais quand même avec une certaine nostalgie. En effet, Mount Isa aura quand même était un lieu de belle rencontre, les gens sont tellement gentils dans ce coin isolé de tout. Nous avons d’abord fait la connaissance d’un couple Belge-Australien pendant que nous faisions notre lessive, qui après leur avoir raconté notre situation, nous invite à manger chez eux le lendemain. Ensuite en allant leur acheter quelques chocolats dans une petite boutique la vendeuse, qui adore la France, nous invite à son tour à manger chez elle ! Nous avons également rencontré une française au pair qui venait du village « voisin » avec qui nous avons de suite sympathisé, elle nous annonce qu’il va y avoir un rodéo à Cloncurry, son village, et qu’il ne faut pas qu’on rate ça ! C’est pourquoi, après avoir récupéré notre monstre, nous nous sommes arrêtés 2 jours à Conclurry pour voir un vrai rodéo.

 

Laisser un commentaire